Qu’est-ce que le CBD ?

Les trois lettres CBD signifient Cannabidiol. Cette molécule, issue de la fleur de chanvre, est non psychotrope et non addictive, contrairement à une autre molécule, le THC (tétrahydrocannabinol) également contenue dans cette fleur. Surnommé la molécule du bonheur, le CBD ne présente aucun danger de toxicité ou d’addiction. On lui reconnaît notamment des propriétés antioxydantes.

En apprendre plus sur le chanvre…

Le chanvre est une plante, la plus vieille domestiquée par l’homme, issue de la famille des Cannabinacées. On retrouve des traces de son utilisation par l’homme depuis le Néopolitique. En effet, le chanvre a traversé les temps et les peuples pour ses multiples utilisations et bienfaits.

Au XVIe siècle avant J.C, les égyptiens utilisaient l’huile de graines de chanvre pour calmer les inflammations. Elles étaient aussi utilisées pour soigner à la fois les humains et les animaux. En Chine, les graines de chanvre étaient utilisées pendant des millénaires grâce à leur richesse en protéines, en vitamine B et en acides aminées.

Depuis, le chanvre a été importé dans toutes les régions du monde. Dénommé chanvre industriel, par sa différence avec le cannabis utilisé pour des raisons récréatives, il ne propose quasiment pas de traces de THC. Sa culture est réglementée est contrôlée en France et en Europe. Pour être qualifié de « chanvre industriel » et pouvoir être légalement cultivé en France, le chanvre doit être d’une variété dont la teneur en THC est inférieure ou égale à 0.2%.

Comment est cultivé le chanvre ?

La France s’impose comme leader européen du chanvre en représentant près d’un tier de la production.

Le chanvre est implanté principalement dans la moitié nord de la France. Comme cette culture ne nécessite aucun traitement fongicide, insecticide et herbicide au champ, l’implantation et la récolte constituent les deux seules interventions du producteur.

Cultivé au printemps, le chanvre est semé en avril – mai et récolté de fin août à octobre.

Sa récolte nécessite un matériel spécifique et un temps d’intervention plus long que la majorité des cultures, la graine étant fragile et la paille demandant plusieurs interventions avant sa transformation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *